Petit lexique du Cloud (Informatique dans les nuages)

Le Cloud (ou cloud computing) est une technologie qui permet de mettre sur des serveurs localisés a distance des données de stockage ou des logiciels qui sont habituellement stockés sur l’ordinateur d’un utilisateur, voire sur des serveurs installés en réseau local au sein d’une entreprise.

CLOUD INTERNE ou CLOUD EXTERNE
Comme toutes les solutions technologiques, le cloud peut être hébergé en interne dans les locaux d’une entreprise ou d’une organisation, on dit aussi souvent on premise. ou il peut être externalisé chez un tiers, la plupart du temps chez un fournisseur de services cloud, on dit off premise.
LES MODÈLES DE DÉPLOIEMENT
Cloud Privé
L’infrastructure cloud est fournie pour une utilisation exclusive par une seule organisation. Elle peut être détenue, gérée et exploitée par l’entreprise ou un tiers. Un cloud privé peut être internalisé dans une entreprise (on premise) ou externalisé chez un fournisseur (off premise).
Cloud Public
L’infrastructure cloud est fournie pour une utilisation ouverte par les utilisateurs. Elle peut être détenue, gérée et exploitée par une entreprise, une université ou une organisation gouvernementale, ou une combinaison de ceux-ci. Un cloud public est externalisé dans les locaux du fournisseur de cloud (off premise).
Cloud Hybride
Une combinaison d’au moins deux infrastructures cloud distinctes (privée, publique) qui restent des entités uniques, mais qui sont liées ensemble par des technologies, standards ou propriétaires, qui permettent la portabilité des applications.
LES TYPES DE SERVICES DANS LE CLOUD
Le SaaS (Software as a Service)
Le consommateur utilise les applications et logiciels d’un fournisseur qui s’exécutent sur une infrastructure cloud. Ces applications sont accessibles à partir de différents dispositifs clients via une interface client léger, comme un navigateur Web par exemple, ou une interface de programme. Le consommateur ne gère pas l’infrastructure sous-jacente du cloud, à savoir le réseau, les serveurs, les systèmes d’exploitation, le stockage ou même les capacités d’applications individuelles, à l’exception parfois des paramètres de configuration d’application spécifiques aux utilisateurs.
Le PaaS (Platform as a Service)
L’utilisateur dispose, sur une infrastructure cloud, d’un environnement informatique, conçu pour déployer des applications créées, ou acquises par lui, à l’aide de langages de programmation, de bibliothèques, de services et d’outils pris en charge par le fournisseur. Le consommateur ne gère pas l’infrastructure sous-jacente du cloud, à savoir le réseau, les serveurs, les systèmes d’exploitation ou le stockage, mais il a le contrôle des applications déployées et éventuellement des paramètres de configuration de l’environnement d’hébergement des applications.
Le IaaS (Infrastructure as a Service)
L’utilisateur dispose de serveurs, du stockage, du réseau et d’autres ressources informatiques fondamentales sur lesquels il peut déployer et exécuter des logiciels, qui peuvent inclure des systèmes d’exploitation et des applications. L’utilisateur ne gère pas l’infrastructure matérielle sous-jacente, mais il contrôle les systèmes d’exploitation, le stockage et les applications déployées et éventuellement un contrôle limité des composants de réseau sélectionnés (par exemple : le pare-feu).

Ce type d’architecture vous rend totalement dépendant de votre connexion internet qui vous permet d’accéder aux ressources qui sont le Cloud. La deuxième question est : quelles informations externaliser pour ne pas être totalement dépendant de votre fournisseur Cloud. FIDESINFO vous accompagne dans cette réflexion et vous apporte son savoir-faire en la matière pour optimiser votre infrastructure interne et externaliser ce qui peut l’être.

 

Publié dans Nouvelles Technologies Tagués avec :

Laisser un commentaire